Battle Programmer Shirase

Publié le par Maxobiwan

Vu la fréquence d'article en ce moment, on pourrait penser que je manque de temps. En faites non, je passe mon temps à rattraper tout ce que je n'ai pas fini cette année comme par exemple Saya no Uta, ou matter des animes tranquille sans que personne ne soit derrière mon cul en faisant des remarques tous les 2 minutes 26 à la capitaine Obvious. Il fait ça pour que je me barre du PC, piquer ma place et passer 1H30 à jouer à un jeu de carte (putain de gâchis pour du Quad Core avec 4Go de ram bridé par du Vista 32bit). Parmi les animes que je n'ai pas pu regarder, il y avait Battle Programmer Shirase



Pour commencer, le titre est à la fois cool et explicite : "Programmeur de combat", c'est bien plus classe que hacker. On imagine bien que ça parle de sécurité, de prise de contrôle, de compilation et de PC ! Un theme qui plaît aux nerds/ g33ks de l'informatique... C'est un peu pour cette raison que Keul a inclu Yoriko dans son harem anime.

L'histoire ? on suit les aventures de Akira Shirase, un hacker légendaire connu sous le nom de BPS, si légendaire que le gouvernement fait parfois appel à lui. Passant son temps à dormir et d'un naturel calme (il mange des chips sans broncher quand un bâtiment explose), il réussit toutes sortes de requetes souvent de manière Whathefuckeste. Il fait exploser un super-ordinateur à distance avec un téléphone en i-mode, travaille avec 5 claviers en même temps... pleins de trucs totalement épiques qui ne pourraient pas exister dans la réalité mais on s'en fout ! De la masturbation intellectuelle, à regarder avec le cerveau déconnecte. Et on ajoute quelques éléments pour faire plaisir aux g33ks de l'informatique avec de l'ASCII-art et plein de codes en hexadécimal.
 J'oubliais : BPS ne travaille pas pour de l'argent mais pour des équipements en edition limité avec un logo moe dessus.

Le plus choquant avec cette série, c'est sa durée. à peine on voit le premier client demander une mission à BPS, l'ending theme vient gueuler aux oreilles (même s'il est entrainant). Je n'avais pas vu qu'un épisode durrait 12 minutes avant visionage. C'est 12 minutes au total ! Résumé, géneriques,épisode efficace, spoil episode suivant compris. En retirant tout ce qui est externe à l'episode en lui-même, la durée d'un épisode réel est de 6 minutes et 48 secondes*. La série est composée de 15 épisodes (brut) répartis sur 5 arcs.

*calcul d'après l'épisode 5



Payé en dakimkura ! :3


Un arc représente 3 épisodes.......... Tiens ? Et si je multipliais les 6minutes48 par 3 ?
Un arc efficace dure 20 minutes et 24 secondes
On rajoute l'Opening et l'Ending (2min 44 ensemble), ça fait 23 minutes 08 ! Soit une durée normale pour un épisode de n'importe quel anime ! Ce n'est pas logique ! Et ça doit être pire que frustrant de regarder avec le rythme TV (un épisode par semaine) !
Une fois par semaine pendant 15 semaines, on regarde 5 épisodes !
(exemple récent qui troll : Pendant 8 semaines j'ai regardé le même épisode par semaine !)


 À la fin du 15eme épisode, on en reste encore sur sa faim : c'est beaucoup trop peu avec un rythme déconcertant.
On se demande ce qui s'est passé du côté du studios, gros retard au premier episode qui a forcé sur le découpage en 3 parties ? Annulation de la production de la série au profit d'un autre ? Projet oublié sur un coin de table ?
Je vous ai parlé de "temps" au début de cet article, justement ce genre de rythme peut convenir à toutes les personnes trop occupé pour regarder le moindre anime. Sinon ça se mange par tranche de 3 en sautant 2 OP et 2 ED.


Bonus minute Maid :


Publié dans Animes

Commenter cet article