The Sky Crawlers

Publié le par Maxobiwan

Ho un article sur un film, une première !
Ça faisait très longtemps que je n'ai pas vu de film, et le dernier film d'animation que j'ai du voir était Wallace & Gromit : Le mystere du Lapin Garrou. Là je viens de regarder Sky Crawlers.

Avant tout, une vidéo du trailer :


Sky crawlers trailer

Commençons par la raison pour laquelle j'ai voulu regarder ce film : des avions avec des hélices à l'arrière ! Je suis complètement fou de ces appareils qui auraient pu exister mais qui n'existent pas (ou très peu). Cela nous amène à imaginer pourquoi ces avions sont-ils autant utilisés dans ce film et pourquoi ils n'existent pas notre monde.
Par exemple, durant la première guerre mondiale. les combats arériens ressemblaient beaucoup plus à une joute qu'à ce que nous connaissons : les pilotes essayaient de se tirer dessus avec de simples flingues. Ça c'était avant l'invention du dispositif qui permettait de tirer à travers l'hélice en rotation. Admettons qu'on n'a jamais pensé à ce dispositif, on aurait déplacé l'hélice.
Et il y a pleins d'autres détails ce genre qui nous mènent à réfléchir sur le background du film.

Niveau graphique, les combats aériens sont magnifiques ! C'est de la belle 3D, ça bouge de partout, il y a même les douilles qui s'éjectent à chaque tir. Le paysage est très beau, on a bien envie de voler. J'ai été émerveillé par la scène en pleine tempête, avec les flots d'eau qui se dessinent autour de l'avion.
Au niveau des scènes au sol, la patte graphique est très différente, c'est un peu gris. J'ai été surpris de l'intégration de la 3D dans cet ensemble qui ne pouvait être qu'en 2D, notamment quand un des pilotes plie son journal. Le chara design m'a semblé un peu étrange au départ mais il se révèle très bon. En faites ce qui ne m'allait pas, c'était la tête des personnages principaux, ils avaient une tête trop ronde et des yeux à me faire peur. C'est assez dérangeant au départ, sûrement pour mettre la puce à l'oreille : ils ne sont pas normaux.

Avant de regarder ce film, je m'attendais à un scénario classique : "Y'a un pays méchant, l'escadron du héros va aller lui péter la gueule !" .... J'ai tout faux !
En faites,  on ne parle même pas d'une quelconque nation. Quand des avions ennemis approchent de la base, les civils n'ont pas l'air alertés. Durant tout ce film, on ne saura rien de l'ennemi, rien sauf un pilote qu'on appelle Teacher. Ce Teacher est la grosse bête noir, tous ceux qui ont pu voir son appareil ne sont jamais revenu vivant. Une rumeur dit que ce pilote est un adulte... WHAT ?
Dans ce film, tous les pilotes sont des Kildrens, c'est à dire des sortes d'adolescent (je hais ce mot) qui ne pourront jamais grandir. Il paraît que ces enfants sont immortelles... sauf dans un combat aérien ! La société n'a pas besoin de ces gosses qui ne sont incapables de se rappeler ce qu'ils ont fait une semaine auparavant.
L'action a beau être dans une base militaire, presque aucune trace de discipline, on ne cite même pas un grade. à la télévision, on suit de près chaque combat avec le plan prévu, la formation etc... Cette guerre est sponsorisé comme n'importe quel match de foot.
Voilà que l'histoire devient vraiment mélancolique, avec des kildrens cherchant à se tuer, à se suicider à philosopher sur leurs conditions par rapport aux adultes etc... C'est très long, surtout quand je ne suis pas habitué à regarder des films de 2H.

Il y a eu une adaptation du film sur Wii : Sky Srawler Innocent Ace (qui ne sortira JAMAIS chez nous). Il s'agit d'un shoot aérien fait par la même équipe que Ace Combat. Je parle de ce jeu car il existe, mais surtout qu'on retrouve des cinématiques en anime par la même équipe du film. Comme il s'agit d'une histoire antérieur à celle du film, on se retrouve avec un complément "épisode zéro". Sauf qu'en réalité, je ne sais pas si cet "épisode zéro" est tirée oui ou non des romans de Hiroshi Mori.

Publié dans Animes

Commenter cet article

Tetho 24/04/2009 12:18

Ça annonce la couleur déjà. On ne peut aborder un film d'Oshii avec le même état d'esprit qu'un Miyazaki. On sait que ça va demander de faire un minimum d'efforts, de faire gaffe aux sous-entendus, à la mise en scène...
Y a une série d'entretients avec Oshii très intéréssants sur le site des cahiers du cinémas qui aident pas mal à comprendre le film.

Maxobiwan 24/04/2009 12:01

J'ai déjà vu Ghost in the Shell de Oshii, mais quand je me suis lancé dans Sky Crawlers, je ne savais RIEN du staff. Si j'avais su, j'aurai perçu le film différemment à mes attentes, c'est comme si le nom du réalisateur spoil carrément le film ^^.

Jacut 24/04/2009 10:51

"Avant de regarder ce film, je m'attendais à un scénario classique"

Euh, juste une petite question, avais-tu déjà vu un film d'Oshii avant The Sky Crawlers? Ses films, surtout quand ils ne sont pas scénarisés par Kazunori Ito (plus abordables globalement), sont absolument infâmes au niveau de la facilité de compréhension. C'est vrai qu'il vaut mieux être prévenu avant : CE N'EST PAS UN FILM D'AVENTURE/ROMANCE AVEC DE JOLIS NAVIONS DANS LE CIEL A LA MAKOTO SHINKAI (quoi qu'Oshii puisse en penser). En plus, comme le dit très justement Tetho, "ce qu'il raconte et ce dont il parle sont deux choses bien distinctes."

Bon ok, je ne vais pas développer plus pour l'instant, je le met sur ma liste d'articles à faire pendant le break du 1er mai :)

Tetho 24/04/2009 02:47

The Sky Crawlers est un film très exigant dans le sens que ce qu'il racconte et ce dont il parle sont deux choses bien distinctes. On nous vend un film avec des combats aériens WWII-style et le mystère de ces éternels ados qui jouent à une guerre sans sens, mais ça c'est que le coté divertissant de l'oeuvre, son aspect convenu et grand spectacle (on parle d'un film d'Osahhi, hein)
En fait le film parle d'une société tournée vers le divertissement où existent des éternelles adolescents qui vivent à jamais la même chose jour après jour au coeur de cette société sans vraiment vouloir en sortir malgré cette senstion de vide qui existe en eux. Des humains qui malgré l'age et l'expérience restent les mêmes...
The Sky Crawlers est un film sur les otakus (voire même les adulescents en général) qui prend des chemins extremements détournés, mais dont le message est d'une force incroyable mais qui échapera malheureusement à la plupart des spectateurs faute de la "culture" necessaire. Dans un sens c'est une réussite, Oshii s'y est surpassé, dans l'autre le film ratera ça cible et de loin dans pas mal de cas...

ZI 23/04/2009 19:43

Conclusion, c'est jolie mais globalement nul.D'autant plus qu'ils ont encore osé nous ressortir la "manœuvre maverick"...avis à tout les apprentis réalisateur, non,braquer à fond les aerofreins en plein vol n'est pas une manœuvre super badass mais un truc complètement con qui vous fera tuer.